Vous vous posez des questions ?

Combien faut-il imprimer de Flyers ?

 

Voici une question qui nous est souvent posée. Combien faut-il imprimer de flyers ? Nous allons donc voir aujourd'hui, comment calculer le nombre correct de flyers à imprimer pour tirer le meilleur parti de votre campagne.

Avant de calculer le nombre de flyers à imprimer, vous devez déjà répondre à ces questions :

  • Combien est-ce que vos clients dépensent à chaque visite dans votre magasin.
  • Quelle est la valeur globale de votre client ?
  • Quel est le coût d'acquisition d'un client via une campagne de marketing direct ?
  • Combien est-ce que vous êtes prêt à invertir pour un nouveau client ?
  • Combien espérez-vous gagner avec cette campagne ?

 

C'est là qu'intervient une série de variables spécifiques à chaque entreprise, qui définissent un nombre maximum de flyers et une fréquence, au-delà de laquelle le flyer a une performance inférieure.

Quelques exemples :

  • Jusqu'où un client est-il prêt à aller dans votre magasin ?
  • Si vous êtes une agence immobilière qui offre des locations de vacances à Annecy, vos clients idéaux pourraient donc résider à Lyon, Genève, soit à environ 150 km de votre agence.
  • Combien de concurrents potentiels votre client peut-il trouver entre chez lui et votre magasin ?
  • Si vous êtes une pizzeria et que vous offrez un service de livraison à domicile, vos clients vivront forcément dans les villes proches de votre restaurant.
  • Si vous offrez un produit ou un service exclusif, vos clients peuvent venir de loin, car ils n'ont pas d'autre choix.

Après avoir défini plus ou moins la base de clients potentiels, il est difficile de définir la quantité de flyers nécessaire sans faire de test.

Le principe pour améliorer une campagne de distribution est flyers est assez analogue à une campagne webmarketing. Il n'y a donc pas d'autres solutions que se lancer dans une campagne "Test and Learn" ! À vous ensuite de calculer le ROI et le coût d'acquisition par client.

Comme pour une campagne de pub online, il est nécessaire de récupérer un minimum de données pour que le test soit valide. Si vous ne distribuez que 50 flyers, il y a peu de chances que l'échantillon soit suffisamment représentatif.

Supposons que vous obtenez 1 nouveau client tous les 1 000 flyers distribués.

1 pour 1 000 est une statistique assez crédible, mais elle dépend beaucoup de la promotion, du type de flyers, de la créativité et du message.

  • Si vous distribuez 1.000 flyers (pour un coût de 250 euros) le coût d'acquisition du client sera d'environs de 250 euros.
  • Si vous distribuez 5 000 dépliants (pour un coût de 450 euros), le coût d'acquisition du client sera d'environs de 90 euros.
  • Si vous distribuez 10 000 dépliants (pour un coût de 600 euros), le coût d'acquisition du client sera d'environs de 60 euros.

Et ainsi de suite jusqu'à atteindre le niveau de saturation, au-delà duquel vous ne toucherez plus de clients.

Si je distribuais seulement 500 dépliants, je pourrais très bien avoir un client, mais je pourrais aussi n'en avoir aucun et penser que le flyer n'a pas fonctionné et que j'ai dépensé 250 euros pour rien.

Même 5 clients est un chiffre trop faible, car de trop nombreux facteurs externes tels que la météo, la période de distribution et pourraient fausser complètement les résultats sur un chiffre si faible. La même campagne pourrait varier de 20% générant une fois 3 clients et une autre fois 7 clients, avec un écart statistique trop important pour comprendre si la campagne fonctionne bien dans toutes les conditions. En outre, le prix d'acquisition serait toujours de 90 €.

10.000 dépliants semble donc être le chiffre idéal parce que, en dehors des très grandes villes, ce chiffre couvre presque totalement le nombre d'habitants des villes de province et des municipalités limitrophes.

Dans les villes, le nombre idéal peut atteindre 15/20 000 dépliant.

Avec un chiffre de 10 à 20 nouveaux clients avec une campagne, les données seront beaucoup plus fiables, alors vous pourrez décider d'augmenter le nombre et la fréquence pour tester si les clients augmentent proportionnellement, ou essayer de réduire le nombre de flyers pour la même raison.